Salutations,
Que dirais tu de te connecter ou de t'inscrire sur le royaume de Baka'land ?

Ne sois pas timide : 3 !
Et rejoins nous ~

Démocratie Japonaise

Partagez
#_Baka'Captain
#_Baka'Captain
avatar
Féminin Balance Chèvre
Posts : 79906
Age : 26
Localisation : The world of Nothingness ~
Loisirs : Collectionner les rustines
Humeur : Molle

Manga(s) préféré(s)? : LIFE, Chrno Crusade, xXx Holic, Letter Bee...
Anime(s) Préférés(s) : Kanon, Clannad AF, Air, Tengen Toppa Gurren Lagann, Fullmetal Brotherhood...

Cv Baka'landien
Tes Caractéristiques::

Démocratie Japonaise

Message par Misuzu le Mer 24 Déc 2008 - 18:15


Fini de pérégriner. Rideau sur les salons,
passons à des choses beaucoup moins triviales que les jeux vidéos et
innovations high-tech, pour consacrer quelques lignes à la politique
nippone, au moment où le Japon est confronté à un contexte délicat,
avec la montée en puissance de la Chine et les provocations de la Corée
du Nord (tirs de missiles, essai de bombe nucléaire).


Vous
aurez sans doute remarqué, quoique la presse européenne ne fasse pas
grand cas du Japon, que, depuis fin septembre 2006, les médias ne
parlent plus du Premier ministre japonais Junichiro Koizumi. C'est que
l'homme a totalement disparu du champ des objectifs et micros, ayant
quitté ses fonctions le 26 septembre pour laisser la place à son
dauphin du même parti (Parti Libéral Démocrate, PLD), Shinzo Abe.





Sans surprise, ce dernier avait été
désigné dès le 20 septembre président du PLD, parti majoritaire au
Parlement, et donc automatiquement nommé Premier Ministre,
c'est-à-dire, numéro un de l'exécutif. L'Empereur japonais, symbole du
peuple, n'a en effet pas de rôle politique autre que d'approuver des
décisions auxquelles il ne prend pas part.

Depuis
des mois, il ne faisait pas de doute que M. Abe serait à coup sûr le
successeur de M. Koizumi, tant il dominait les autres postulants. Aucun
suspens, quasiment aucun débat. Et cela fait des décennies que le même
parti de droite dirige le pays, hormis un interlude socialiste de
quelques mois au début des années 90.


Peu
connu à l'étranger, M. Abe, âgé de 52 ans, est le premier Premier
ministre japonais né après la fin de la Deuxième guerre mondiale dont
le Japon est sorti vaincu et décimé.
Bien que n'ayant pas connu ce
conflit, M. Abe y fait souvent référence, tout comme à la période de
redressement de l'Archipel qui s'ensuivit. Petit-fils de Premier
ministre (Nobusuke Kishi) et fils d'un ex-ministre des Affaires
étrangères, le garçon était à bonne école pour s'entendre conter les
histoires de l'époque.
Il a également fait ses classes aux
Etats-Unis d'où il a rapporté une valise d'idées libérales que l'on
retrouve aujourd'hui dans son discours, lequel est d'ailleurs pour
l'heure un bel ensemble de théories illustrées de peu de réalisations
pratiques.



Pour
autant, le "jeune" Abe plait (surtout aux femmes, paraît-il).
Immédiatement après son intronisation au poste du chef du gouvernement,
son cabinet affichait dans les sondage un taux de confiance de 60 à
70%.
Son livre (populiste s'il en est), "Utsukushii kuni he" (Vers
un noble pays), s'honorait de la première place au classement des
ventes dans plusieurs librairies de Tokyo.


Mais
ces faits, qui laissent croire que les Japonais ont porté au pouvoir
comme un seul homme M. Abe sur la base d'un large consensus autour de
ses idées, sont pour le moins trompeurs.
Car
on ne peut pas dire que les Japonais se soient publiquement passionnés
pour ce changement de gouvernement. Et pour cause, ils ne sont pas
directement impliqués, comme le sont à l'inverse les Français lors
d'une élection présidentielle, où le chef d'Etat est élu au suffrage
universel direct. Au Japon, cette formule n'existe pas. La désignation
du patron de l'exécutif passe par des canaux indirects, au terme de
batailles de clans au sein des partis, sans que le citoyen lambda ait
directement son mot à dire.

En
outre, les Japonais rechignent à exprimer franchement et publiquement
leur opinion politique. Ils ont tendance à dire tout haut ce qui est le
moins gênant publiquement.



[ La suite de l'article le blog de source ! un execellent site a découvrir ! ]


_________________




Baka'Awards 2013:





El Padrino
El Padrino
avatar
Féminin Bélier Coq
Posts : 2635
Age : 24
Localisation : In The Vampire's World [..]
Loisirs : Dessiner, Lire et regardez [..]
Humeur : Appaisante !

Manga(s) préféré(s)? : Rozen Maiden,
Shinobi Life,
He is my Master,
Unordinary Life,
Archlord,
Booking Life,
Death Note,
Princess Aï,
Vampire Knight [..]
Anime(s) Préférés(s) : To Love-Ru,
Rosario + Vampire,
D Gray-Man,
Death Note,
Vampire Knight (Guilty),
Sakura Card Captor,
Junjou Romantica,
Gakuen Heaven [..]

Cv Baka'landien
Tes Caractéristiques::

Re: Démocratie Japonaise

Message par Kumiix le Jeu 25 Déc 2008 - 14:32

Très bon article, j'adore la politique, et il est vrai que jamais ne m'était traversé l'esprit dans apprendre plus sur la politique japonaise, moi qui est tendance à m'intéresser à tous *_*, Merci pour l'article,
Une question, Les japonais, alors n'élisent pas leur "président" ?
Invité
avatar

Re: Démocratie Japonaise

Message par Invité le Jeu 8 Jan 2009 - 6:57

Les japonais n'ont pas vraiment de Président, mais plutôt un Empereur qui est censé représenter le peuple. C'est un peu le même système électoral que l'Allemagne, c'est à dire que le pouvoir exécutif(Premier ministre, Chancelier) est élu par un parlement(élection universelle indirect) et approuver par le Président(élu au suffrage universelle direct) qui n'a pas vraiment de pouvoir un peu comme la reine Élisabeth au Royaume-Uni, juste une figure populaire.
Les Présidents dans les autres démocratie n'ont pas autant de pouvoir qu'en France(De Gaulle le voulait, De Gaulle l'a eu).
Et l'Empereur n'est pas élu, on peut clairement le dire, le Japon est une aristo... euh "démocratie".


Dernière édition par ND*** le Jeu 8 Jan 2009 - 15:16, édité 1 fois
#_Baka'Captain
#_Baka'Captain
avatar
Féminin Balance Chèvre
Posts : 79906
Age : 26
Localisation : The world of Nothingness ~
Loisirs : Collectionner les rustines
Humeur : Molle

Manga(s) préféré(s)? : LIFE, Chrno Crusade, xXx Holic, Letter Bee...
Anime(s) Préférés(s) : Kanon, Clannad AF, Air, Tengen Toppa Gurren Lagann, Fullmetal Brotherhood...

Cv Baka'landien
Tes Caractéristiques::

Re: Démocratie Japonaise

Message par Misuzu le Jeu 8 Jan 2009 - 12:52

On aura vu pire x3'
Pourtant ça reste assez compliqué.

Merci pour ce mini résumé politique x3'


_________________




Baka'Awards 2013:





Tueur de Mémé's !
Tueur de Mémé's !
avatar
Féminin Cancer Chien
Posts : 1078
Age : 23
Localisation : Ermont (95)
Humeur : Happy~

Manga(s) préféré(s)? : Black Butler, Fairy Tail, TRC, Pandora Hearts, Kaichou wa Maid-sama [..]
Anime(s) Préférés(s) : Seikaiichi Hatsukoi, Uraboku, Hakuouki, Ouran Host Club, Shining Tears, Air Tv [..]

Cv Baka'landien
Tes Caractéristiques::

Re: Démocratie Japonaise

Message par Elwyn~ le Dim 15 Mar 2009 - 14:51

Han. Pour une fois que je comprend quelque chose à la politique. (h)

Vive l'Empereur sans pouvoir ! =D
#_Baka'Captain
#_Baka'Captain
avatar
Féminin Balance Chèvre
Posts : 79906
Age : 26
Localisation : The world of Nothingness ~
Loisirs : Collectionner les rustines
Humeur : Molle

Manga(s) préféré(s)? : LIFE, Chrno Crusade, xXx Holic, Letter Bee...
Anime(s) Préférés(s) : Kanon, Clannad AF, Air, Tengen Toppa Gurren Lagann, Fullmetal Brotherhood...

Cv Baka'landien
Tes Caractéristiques::

Re: Démocratie Japonaise

Message par Misuzu le Dim 15 Mar 2009 - 14:54

C'est un peu comme la reine d'angleterre Rolling Eyes


_________________




Baka'Awards 2013:





Tueur de Mémé's !
Tueur de Mémé's !
avatar
Féminin Cancer Chien
Posts : 1078
Age : 23
Localisation : Ermont (95)
Humeur : Happy~

Manga(s) préféré(s)? : Black Butler, Fairy Tail, TRC, Pandora Hearts, Kaichou wa Maid-sama [..]
Anime(s) Préférés(s) : Seikaiichi Hatsukoi, Uraboku, Hakuouki, Ouran Host Club, Shining Tears, Air Tv [..]

Cv Baka'landien
Tes Caractéristiques::

Re: Démocratie Japonaise

Message par Elwyn~ le Dim 15 Mar 2009 - 14:56

Elle sert a rien en fait. x)
Chibi'
Chibi'
avatar
Masculin Vierge Dragon
Posts : 46
Age : 29
Manga(s) préféré(s)? : Death Note, Monster.
Anime(s) Préférés(s) : Code Geass

Re: Démocratie Japonaise

Message par Erfëa le Dim 12 Avr 2009 - 12:58

C'est un peu ça, même si en fait c'est un peu plus complexe.

En effet, la Constitution japonaise, fixée à l'Ere Meiji (vers 1867 plus précisément) donnait à l'origine un important pouvoir exécutif à l'Empereur. C'est par exemple lui qui initie le processus de formation des zaibatsu (= grandes entreprises nationales, privatisées ensuite et confiées à de grandes familles comme les Mitsubishi ou les Mitsui), qui jouent un rôle essentiel dans l'industrialisation à marche forcée du Japon (pour les fans de Samourai Champloo, il faut savoir que le commodore Perry a vraiment existé, et que c'est lui qui a ordonné "l'ouverture" des ports japonais).
C'est cette industrialisation qui permit au Japon d'être au cours des années 20 l'une des puissances montantes de l'économie mondiale, et potentiellement une puissance régionale, qui coïncide avec l'ère de la "démocratie Taisho".

Puis vint la crise de 1929, durant laquelle les forces conservatrices du Japon (armée principalement) vont élaborer une doctrine nationaliste et exceptionnaliste, qui participe encore beaucoup des représentations caricaturales du Japon qu'on a aujourd'hui. Ainsi, les soldats se devaient de réciter chaque jour un rescrit impérial, une erreur dans celui-ci se payant d'un suicide. Ce fut masqué derrière un recyclage du bushido des samouraïs, même s'il faut savoir que ces derniers auraient jugé cela stupide.
C'est à cette époque que l'on évolue vers ce que certains historiens appellent "le fascisme impérial". En clair, l'Empereur fait l'objet d'un culte de la personnalité, ou plutôt d'un culte, étant donné qu'il est considéré comme le descendant en ligne directe d'Amaterasu. S'ajoutent à cela des conceptions de l'histoire plus ou moins expansionnistes selon laquelle la destinée du Japon était de diriger l'Asie, voire le monde entier (la "sphère de co-prospérité" de la Seconde Guerre Mondiale ne sera rien d'autre que cela).

Vint ensuite la guerre, dans laquelle l'Empereur ne joua qu'un rôle modéré en tant qu'acteur politique, mais extrêmement important en tant que figure symbolique, puisque l'Etat est identifié à sa personne même. Ceci combiné à l'incorporation des normes confucéennes, qui font primer le respect de la hiérarchie sociale, ne pouvait mener qu'au désastre que fut la guerre pour le Japon. On a souvent reproché aux Etats-Unis d'avoir utilisé la bombe atomique sur Hiroshima et Nagasaki, mais il faut signaler tout de même que poursuivre la guerre des deux côtés aurait été une boucherie. Ainsi, rien que sur l'île d'Okinawa, des combats ont eu lieu qui opposaient des brigades d'enfants à des soldats américains. Sans oublier le fait que les civils étaient "contraints" au suicide, notamment en rassemblant les familles, en les armant d'une grenade, puis en leur donnant pour consigne de se faire sauter dès qu'un soldat serait assez proche.

D'où le choc de la fin de la guerre, avec la démystification de Hiro-Hito (puisqu'il ne s'était jamais adressé directement à son peuple avant la capitulation du pays). La Constitution de 1947 ne fut cependant qu'un amendement de celle de 1867, qui faisait du Japon une monarchie parlementaire dont le modèle est très nettement calqué sur le modèle anglo-saxon. D'où le fait que l'on puisse dire que l'Empereur joue au Japon le même rôle que la Reine en Grande-Bretagne. Il faut néanmoins préciser qu'ici, ils assurent ce que Bagehot (théoricien de la démocratie anglaise de la première moitié du XIXème siècle) a appelé les "dignified functions of power" (fonctions "honorifiques" du pouvoir), en opposition aux "efficient functions of power" (fonctions efficaces ou efficientes, au sens où elles ont un impact politique immédiat : le Premier Ministre, le gouvernement du cabinet). En clair, le monarque est souverain, mais ne règne pas. C'est toute la différence avec un pays comme la France où c'est le peuple qui est souverain (et l'on pourrait se demander quelles sont les modalités qui lui permettent de régner, mais là je deviens un troll si je continue).

Il faut savoir que de fait, l'Empereur assure aussi un rôle diplomatique important. Même si Hiro-Hito n'a pas véritablement assumé ce rôle après la guerre, son fils (l'actuel Empereur) a eu un rôle plus important en tentant d'assurer une amitié sino-japonaise. Cela eut des résultats néanmoins limités. Ainsi, eu égard au comportement criminel du Japon en Chine pendant la Seconde Guerre Mondiale (et notamment le fait qu'il n'y eut jamais de déclaration de guerre contre la Chine), il n'a exprimé que "des regrets", là où des "excuses" seraient les bienvenues. C'est ce qui explique le maintien de courants révisionnistes et négationnistes forts au Japon, au contraire de l'Allemagne où le processus d'historicisation de la guerre s'est plutôt bien déroulé.

Je pense que j'ai fait le tour des points les plus importants, ^^ je développerais plus si cela s'avérait nécessaire^^.

Re: Démocratie Japonaise

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Ven 19 Jan 2018 - 17:53